Lili MAMATH

   De père chinois et de mère française, Lili Mamath est comédienne, danseuse, metteur en scène, plasticienne, chercheuse (ENSAD). Artiste pluridisciplinaire, ses mots d’ordre sont la diversité des horizons, les ponts, les passerelles...          

   Lili danse depuis son plus jeune âge (classique, libre, contemporaine, kathak) et découvre le butô en 2006. Elle se forme à cette danse auprès d’A.Takenouchi, de Y. Yoshioka, de G.Zaitsu et de Y.Fujitani - danse qu’elle pratique depuis régulièrement et qu’elle inclut dans des performances portées à la scène. Elle travaille au sein de la troupe des Muses bathymétriques, et dans des ateliers mêlant la voix et le corps auprès de Vincent Dupont, ainsi que dans des ateliers de danse inclusive (danse et LSF) auprès de Delphine Soyer.

   Au théâtre, elle joue des pièces classiques avec le Théâtre du Conte Amer auprès d’O.Teillaud et M.Zammit (Marivaux, Racine, Molière) et avec la Cie des Ménades (Euripide), aussi bien que du théâtre contemporain avec la Cie l’Accord sensible auprès de F.Lanel, ainsi que dans des pièces à destination des jeunes publics dans la Cie des Petites Bulles vertes, dans la Cie Lilliput auprès de M.Reyes et dans la Cie de l’Oeuf; elle a travaillé le clown avec H.Massignat, le travestissement chez Shakespeare auprès de C.Anne, le chant avec M-C.Vallez du Samovar (chants du monde) et auprès de K.Sengupta (chant hindustani), ainsi que la Langue des Signes Française dans le théâtre à l’IVT.                                                                                                

   Elle est également metteur en scène (Membrane, cie Candela, ATOM) et monte des pièces depuis Euripide à Schimmelpfennig et Fréchette en passant par Wilde, Tchekhov, Beckett, Ionesco, Vian, Labiche, Feydeau , Molière. Elle dirige plusieurs ateliers théâtre et travaille notamment avec des missions locales auprès de jeunes de banlieue avec l’association ATOM. Elle s’est récemment lancée dans le théâtre d’ombres à destination des jeunes publics avec cette dernière structure.

  Lili Mamath cofonde en 2006 le collectif Fossile avec Samuel Racine où elle participe depuis à la création d’installations interactives : conception de scénographies, créations visuelles et sonores. Elle s’intéresse tout particulièrement à l’articulation de ces installations avec la scène à travers des performances (onze installations-performances depuis la création du collectif, dont la dernière en date : Bug in the code, 2014, festival vision'R, Cité des sciences à Paris et festival Désert numérique dans la Drôme).

"Si l'on veut que j'écoute l'opinion d'un autre, que ce soit du moins une opinion positive. De questions à me poser, j'en trouve assez en moi-même." GOETHE.